Vidéoclips de garage

Un rassemblement de vidéoclips où on peut y voir des garagistes sexy qui ont chaud et qui souffrent.. Bref, toute l’originalité de la musique commerciale dans sa splendeur.

RIhanna – Shut Up and Drive (2007)

Rihanna entre dans un gros garage en voiture. Elle sort de la voiture avec son petit kit sexy et marche au ralentis. Le ralentis sert à démontrer toute la profondeur de cette scène au garage. On y voit des garagistes à l’œuvre puis Rihanna arrête de marcher et regarde ce qui se passe. Là, la musique commence et on voit les filles marcher et le garage se mettre en vie. Rihanna se promène d’un côté et de l’autre, va chercher des outils, donne une tape sur les fesses à quelqu’un puis se met à chanter. Là y’a des chorégraphie, du feu pis toute. Il y a même des scènes de courses de voiture où Rihanna fait son agace au chauffeur. Pis là on la voit chanter devant son groupe dans la ruelle de derrière. Finalement, à la fin on comprends pas trop ce qui vient de se passer, mais on a vu des belles filles et Rihanna en kit de cuir sexy.

Taio Cruz – Dynamite (2010)

Fade in. Il y a des filles qui travaillent sur des voitures habillées en petite tenues. Elles ont chaud. Elles font ce mouvement super cliché qui est celui de s’essuyer le front de façon sexy. Il y a une grosse musique dramatique qui commence et la moto de Taio Cruz apparait. Les garagistes se demandent ce qu’il se passe. Elles n’ont visiblement jamais eu de motos dans leur garage, car elles ne savent pas c’est quoi. Je ne suis même pas sûr que ce sont de vraies garagistes. La moto arrête, la musique commence et nous avons une grosse publicité de 5 secondes de BMW. Taio Cruz commence à chanter. Les filles ne travaillent plus, elles sont maintenant bien installées derrière le chanteur prêtes à servir de filles objet. Là, le beat accélère et tout le garage prends vie. Il y a encore la fille qui roule un pneu. Le chanteur marche avec deux filles à ses côtés. Il est beaucoup trop déterminé. Le vidéo continue, il y a des filles qui trainent un peu partout et qui font semblant de travailler. Là, le refrain embarque et il y a un groupe de personnes qui apparaissent comme par magie pis qui trippent. Pis là, le reste du vidéo ressemble à ce qui avait au début pis toute. Un moment ça explose. Probablement qu’il était trop hot et qu’il fallait que ça sorte. Finalement, le vidéo fini et ça donne le goût d’aller au garage par temps chaud.

Inna – Club Rocker (2011)

Pour ce vidéo lisez les descriptions de précédents vidéoclips en même temps. Ça va vous donner un bon aperçu de qu’est-ce qui se passe. Il y a encore des garagistes sexy, une course de voiture, qui est cette fois-ci conduite par la chanteuse hot elle-même. Dans ce vidéoclip, il y a une scène dans un ascenseur où Inna se déshabille. C’est la meilleure scène du vidéo. Un peu plus loin, il y a un lion. Sérieusement, j’ai ben beau chercher c’est quoi le lien mais je le trouve pas. Ce vidéo est pas mal plus sensuel que les précédents et beaucoup moins vulgaire, il faut quand même le dire.

Publicités

Vidéoclips animés

Un rassemblements de vidéoclips animés sur fond vert avec de très bonnes post-production. Très utilisé ces jours-ci dans les vidéoclips de club. J’aime beaucoup ce genre de vidéoclips, c’est abstrait et coloré, ça représente bien l’esprit danse.

Global Deejays et Technotronic – Get Up (2006)

Celui-ci date de 2006. Une bonne animation dans l’espace avec en prime un échantillonnage vidéo du vidéoclip d’origine. Parce qu’il s’agit d’un remix d’une pièce du début des années 90. Ceux qui ont vus la version originale, ont sans doute remarqué les lèvres bleues assez frappantes. Ce vidéo leur rend, en quelque sorte, hommage un peu partout durant la durée du vidéo. C’est aussi un véritable hommage aux années 90 avec la cassette qui vole dans l’espace, d’autre bonhomme bizarres ainsi que les danseurs originaux du vidéoclips habillés avec la mode de l’époque. Les teintes de bleus et de mauve s’agence très bien avec le contraste de blanc et de noir. Une excellente post-production.

DJ Ross vs. Double You – Please Don’t Go (2009)

Un autre remix d’une pièce des années 90. Please Don’t Go propose lui aussi une autre superbe animation sur fond blanc. Beaucoup plus plus coloré que le précédent il propose de belles animations de texte ainsi que des animations d’objets tel une chaîne stéréo, des fleurs et des lunettes. Bref, c’est une excellente post-production.

Sunloverz – Now That We Found Love (2010)

L’action se situe en majorité sur un fond blanc. Les jolies filles dans ce vidéo, sont beaucoup moins figurées que dans les précédent vidéo. On sait bel et bien qu’il s’agit d’une femme. L’effet de décoloration se marie bien avec le fond blanc et le choix de laisser de la couleur sur un morceau de vêtement ajoute de la vie dans le vidéo. Les bandes de couleur qui font le tour des filles et qui matchent les vêtements est une excellente idée. À ça, ajoutons les paroles et nous avons un excellent vidéo animé!

Richard Vission & Static Revenger Starring Luciana – I Like That (2009)

Excellente post-production encore une fois. Un mélange de noir et blanc et des éclats de couleur. Le vidéo a un aspect début années 90 avec les couleurs flash, les effets utilisés sur l’image et la typo. C’est aussi très urbain comme vidéo. Pratiquement pas de tournage devant écran vert, seulement des modifications d’image et des effets.

Michael Mind Project – Feel Your Body (2010)

L’animation et la post-production est beaucoup moins poussée que les précédents vidéos. À la base, il ne s’agit que d’image dont on a changé les couleurs. Il entre à peine dans la catégorie des vidéo animés. Excellente idée d’ajouter les paroles dans les côtés pour ajouter un petit quelque chose de plus au vidéo. Très bon montage aussi qui suit bien le beat de la chanson. Je l’avoue, j’ai mis cette chanson parce que je l’aime bien.

Évidemment, il y en a un tonne d’autre. Cette pratique, est beaucoup plus présente dans les vidéoclips club, mais on l’utilise aussi ailleurs. Pensons notamment à Pâte Filo de Malajube!

Kanye West innove

Ce que j’ai toujours aimé de Kanye West c’est qu’il essayait toujours de repousser les limites du Hip-Hop. Ce style, n’est pas mon style de musique, mais j’admire grandement ceux qui tente de sortir les sentiers battus.

Bon OK, je déteste le rap gangsta avec le bling-bling, les chicks pis le cash et rempli d’auto-tune.

Son dernier vidéo, Power, est un parfait exemple de rap intelligent avec des images intelligentes et artistiquement belles réalisées par l’artiste Marco Brambilla. Ce vidéo à ce qu’il faut pour redonner la puissance du rap du temps des Public Enemy et cie.

Kanye West est un vrai rappeur qui ne tente pas se fondre dans la vague de musique dance-électro, qu’il a ironiquement lui-même lancée avec « Stronger », fort populaire ces temps, comme bon nombre de rappeur le fond – je te regarde Flo Rida. Il reste à la base même du hip-hop qui est la puissance des rimes et des paroles.

J’espère que d’autres artistes suivront ses traces et amèneront une fraicheur que le hip-hop a urgemment besoin!

C’était ça pour ma chronique musicale. Maintenant je retourne à mes absurdités.

B4-4 ou quand le douchebag devient chanteur

Douchebags du jour : B4-4. Décrit rien de moins comme « the greatest music video of all time. » sur YouTube. J’espère que c’est sarcastique. Ça fait mal aux yeux!