Québec 2012 : Longue vie au vote avec ses conviction!

Je me suis fait insulter parce que je disais que je voulais voter avec mes convictions. Ça va tu assez mal au Québec pour que tu sois même pu capable de voter pour ce qui t’allume et te fais plaisir juste pour empêcher le pire parti de l’histoire du Québec de gouverner à nouveau.

Je voterai pas PQ pour empêcher la CAQ ou le PLQ de gagner. Le PQ est aussi mauvais que les deux autres. En presque 50 ans, ils ont eu la chance de prouver ce qu’ils pouvaient faire et ils se sont complètement fourrés. Ils ont eu deux tentatives pour faire du Québec un pays et ça n’a pas fonctionné. Ils ont rendus le Québec dans le rouge et j’aime pas Pauline Marois, je ne le voit pas première ministre, pas parce que c’est une femme, mais je trouve qu’elle n’est pas une bonne communicatrice. Le PQ d’aujourd’hui ferait honte à René Lévesque.

Tout ça pour dire que si je veux voter pour un parti plus marginal, qui promet vraiment du changement ou qui, du moins, a eu moins d’occasions de montrer sa corruption, je m’empêcherai pas de le faire parce que c’est l’équivalent de voter pour l’autre parti que je ne veux pas voir au pouvoir.

Ils ne sont pas prêts de gouverner le Québec? Ils n’ont aucune chance d’être au pouvoir? Et puis quoi alors? Il faut leur donner une chance de prouver ce qu’ils valent, de leur faire connaitre la vie politique et leur donner de l’expérience. Avoir des membres de ces partis dans l’Assemblée Nationale ne peut qu’être bénéfique et apporter de nouvelles idées. Avoir de l’opposition en politique, c’est ça la vraie démocratie!

Les partis marginaux ne sont pas mauvais, ils n’ont juste pas le support des grands médias de masse qui les voient comme une menace. N’oublions pas que la CAQ est un nouveau parti, qui a eu l’appuie des médias qui ont réussi à les faire passer comme un « vrai » parti qui voulait apporter du « vrai » changement en faisant du ménage. Personnellement, je crois que tout ce que François Legault cherche, c’est un balais et un job d’homme de ménage. Parce que son « ménage » comme il le dit, est rempli de mauvaises idées sexistes, anti-jeunesses, anti-régions et anti-pauvres. Son « changement » comme il le dit, est un retour dans les années 60. Belle avancée!

Finalement, de qui je parles lorsque je dis « les partis marginaux »? Il est question de Québec Solidaire et de Option Nationale. Ces deux partis savent m’inspirer. QS a été ma révélation au débat et a m’a redonné confiance en la politique et montrant qu’on pouvait encore penser avec notre logique et notre tête, au lieu qu’avec nos poches et nos vieilles idées remâchées. ON propose de vrais changements, réfléchis, nobles et nous laisse penser, qu’effectivement, ils se préoccupent de la jeunesse et ne sont pas un parti de baby-boomers. Bref, ON a redonné toute la noblesse à la politique et la démocratie.

Tout ceci n’est qu’un opinion. Je n’accepterai pas les insultes et ne répondrais pas aux insultes. Il me fera plaisir de débattre avec tout le monde et d’écouter les points de vue de tous et chacun.